Pourquoi les bonobos sont-ils les singes plus proches de l’homme ?

Le bonobo, un singe spécifique

Le bonobo singe, une espèce qui se répartie plus particulièrement dans la zone forestière limitée au Nord par le fleuve Congo et par les rivières Kasai et Sankuru, a été constaté comme le type de singe le plus proche de l’homme par les scientifiques. Son comportement et sa génétique démontrent sa similarité avec l’être humain.

Le bonobo singe

Le bonobo singe, appelé chimpanzé pygmée ou chimpanzé nain, est une espèce de primates de la famille des Hominidés. Endémique de la République Démocratique du Congo (RDC), le nom « bonobo » vient de la déformation du nom de la ville Bonobo qui se situe sur les rives du fleuve Congo où les premiers spécimens furent capturés dans les années 1920. Le bonobo est un omnivore car il se nourrit essentiellement de fruits murs à 57 % et de plantes. Il mange rarement d’insectes, de vers et de petits invertébrés. Il consacre 40 % de son temps à chercher sa nourriture et à la consommer. Mais dû à la déforestation et au braconnage pour sa chair, le bonobo singe est en danger de disparition actuellement.

Description du bonobo singe

Ce singe proche de l’homme possède une mensuration comme suit : le mâle mesure environ 1.9 m, avec un poids allant de 37 à 61 kg (45 kg en moyenne), tandis que la femelle a un poids allant de 27 à 38 kg (33.2 kg en moyenne) et mesure 1.11 m. Cette race de singe se distingue notamment du chimpanzé commun par ses poils qui sont généralement plus longs que ceux de ce dernier ainsi que par une face plutôt foncée. En outre, son appellation « chimpanzé nain » découle du fait qu’il est plus petit que son homologue, le chimpanzé. On pourra aussi remarquer que le bonobo singe possède des organes sexuels femelles externes, des lèvres rouges et une teinte plus noirâtre. Son espérance de vie est estimée à une quarantaine d’années en moyenne et peut atteindre dans les soixantaines en captivité.

Pourquoi le bonobo singe est-il proche de l’homme ?

Des études ont démontré que ce type de singe se rapproche de nous que les chimpanzés. D’abord, le bonobo singe est plus proche de l’homme avec lequel il partage plus de 98 % du patrimoine générique. En effet, son système musculaire se rapproche du nôtre. Les scientifiques se sont concentrés sur le tissu musculaire des bonobos car cette partie de l’anatomie fournit de précieuses informations sur le fonctionnement physique global. Ils ont ensuite constaté qu’il y avait une évolution mosaïque des deux espèces, c’est-à-dire qu’il y avait des caractéristiques communes à l’humain et aux bonobos. De plus, les bonobos adoptent des comportements humains. Ils ont notamment parfois été observés en train de laver leur nourriture avant de la manger. Enfin, quand ils font l’amour, ils le font face à face et s’embrassent parfois en utilisant leur langue comme l’être humain.