Quelles sont les principales missions du Lola Ya Bonobo ?

Les missions de Lola Ya Bonobo

Lola Ya Bonobo est l’unique organisation au monde dont la raison d’être est de fournir des soins aux bonobos n’étant plus avec leurs parents. En effet, cette race de singe est actuellement en danger et est donc en voie de disparition. Voyons alors en détail les missions de Lola Ya Bonobo, à travers leurs trois maîtres-mots : délivrer, réhabiliter et libérer.

Délivrer les bonobos

Lola Ya Bonobo s’est fixée comme premier objectif de délivrer les bonobos, cette race de singe qui n’existe que dans la République Démocratique du Congo. En effet, ces animaux ne se tuent et ne se vendent pas. Pourtant, on les découvre sur le marché noir où ils sont vendus cher. Ces bonobos seront alors envoyés dans un endroit sûr, étant donné qu’ils ne survivront pas dans la forêt sans leurs mères. C’est ainsi que Lola Ya Bonobo les accueille pour en prendre soin. Les orphelins bonobos arrivés à l’organisation sont généralement dans un état critique, étant sous-alimentés et déshydratés. Ils peuvent autant avoir des infections respiratoires, des parasites, des maladies de la peau et des blessures physiques. Lola Ya Bonobo effectue alors des examens de diagnostic pour les maladies suspectées.

Réhabiliter les bonobos

Toujours dans le souci de secourir les bonobos et de les réhabiliter, Lola Ya Bonobo octroie à ces singes, en plus des soins physiques, des soins psychologiques. Ceux qui sont accueillis par l’organisation sont souvent extrêmement traumatisés par la perte de leurs mères et familles. Ils seront ainsi remis auprès d’une mère de remplacement qui leur donneront tous les amours dont ils ont besoin et réassurances, leur permettant de survivre. Ensuite, à un certain moment, ils seront remis dans un groupe de jeunes et adultes bonobos qui deviendront leur nouvelle famille. Par ailleurs, Lola Ya Bonobo ouvre ses portes aux visiteurs de leur sanctuaire tous les ans. Avec cette initiative, ils permettent à ceux-ci qui sont majoritairement des écoliers Congolais et donc des futurs décideurs du pays de prendre conscience de la situation et du contexte dans lesquels se trouvent ces animaux.

Libérer les bonobos

De par cette mission de libération, Lola Ya Bonobo a, depuis l’année 2009, retourné de nombreux bonobos orphelins dans leur milieu sauvage, une forêt de 20.000 hectares en Equateur. Cette forêt s’appelle « Ekolo ya bonobo » qui signifie terre des bonobos. Chez ces animaux retournés dans leur milieu sauvage, l’on a enregistré officiellement trois naissances, jusqu’ici, ce qui a fait un succès au projet de l’organisation. C’est ainsi que cette dernière a lancé son programme éducatif à l’endroit des visiteurs (dont la plupart viennent de très loin) de ces animaux et des commerçants de viande de brousse devant passer par la forêt pour aller au marché. Ce programme éducatif touche par année plus de 11.000 personnes. Mais Lola Ya Bonobo contribue également au développement communautaire. Pour cela, elle dote une clinique locale de matériels médicaux. Aussi, elle octroie des médicaments à une pharmacie du village, des matériels pédagogiques à 12 établissements scolaires de son entourage et des uniformes à l’équipe de football locale. De tout cela, vous connaissez maintenant comment l’organisation fait pour secourir les bonobos et les réhabiliter.

Qu’est-ce que le Lola Ya Bonobo ?

Une nouvelle découverte intéressante dans la RDC : le Lola Ya Bonobo

La République Démocratique du Congo (RDC) n’est pas une destination touristique habituelle des estivants, certes. Mais sachez que depuis des années, le sanctuaire de Lola Ya Bonobo où est pris soin les bonobos a accueilli de centaines de visiteurs qui viennent de très loin pour vivre un moment inoubliable avec ces animaux. Le paradis des bonobos vous propose des hébergements idylliques, une équipe sur terrain capable de partager ses expériences autour du bonobo et un planning d’activités pour découvrir la vie dans le sanctuaire.

Lola Ya Bonobo : l’unique sanctuaire au monde qui prend soin des bonobos

Lola Ya Bonobo signifie le paradis des bonobos en lingala, la langue principale parlée au Kinshasa. C’est un sanctuaire fondé par Claudine André en 1994, dans le but de sauver et de recueillir des bébés bonobos victimes du braconnage et de les réintroduire dans une réserve naturelle. Il se situe dans la commune de Mont-Ngafula, au Sud de Kinshasha, dans la vallée de la Lukaya, dans la République Démocratique du Congo. Lola Ya Bonobo est l’unique sanctuaire au monde dédié spécialement aux soins et donc à la prise en charge des bonobos. Ce sanctuaire est mondialement connu pour ses missions. Depuis des années, il a accueilli plus de 70 bonobos qui vivaient dans 30 hectares de forêt secondaire. Ce paradis des bonobos a pour missions principales de préserver ces magnifiques grands singes, de réhabiliter et de les réintroduire dans un endroit en sécurité.

Qui peut visiter et découvrir le sanctuaire ?

Le sanctuaire pourra recevoir des scientifiques, des donateurs, des étudiants ainsi que des estivants qui désirent découvrir la vie dans le paradis des bonobos, la conservation de la nature et effectuer de l’éco-tourisme. Si vous voulez séjourner dans cet endroit, ce sera la meilleure occasion de découvrir les projets de l’ONG, de vous familiariser à la vie des bonobos que vous pourrez observer en semi-liberté dans de vastes espaces naturels et d’observer les jeunes orphelins bonobos jouer dans la nursery. Vous verrez sur place le nourrissage des bonobos en bateau et des experts de terrain en pleine activité. Vous profiterez de visite guidée du sanctuaire et de visite des chutes de la Lukaya, à l’entrée. Pour vivre des moments inoubliables, n’hésitez pas à expérimenter cette nouvelle aventure au Congo.

Conditions d’adhésion pour être membre de l’organisation et l’hébergement

Que vous soyez particulier, chercheur, stagiaire ou journaliste, séjourner au sanctuaire de Lola Ya Bonobo vous donnera la possibilité de participer activement à la protection de ces animaux en voie de disparition. Si vous êtes un particulier, il vous suffit de télécharger le document conditions de séjour Lola Ya Bonobo.pdf. Les chercheurs et stagiaires doivent être en dernière année d’études pour accéder au paradis des bonobos. Coté hébergement, le sanctuaire dispose de deux maisons différentes pour vous accueillir : la maison de Kivu et la maison de Kasaï. Celles-ci vous offrent un confort hors pair. Pendant vos réveils matinaux, vous entendrez les vocalises matinales des bonobos.

Pourquoi les bonobos sont-ils les singes plus proches de l’homme ?

Le bonobo, un singe spécifique

Le bonobo singe, une espèce qui se répartie plus particulièrement dans la zone forestière limitée au Nord par le fleuve Congo et par les rivières Kasai et Sankuru, a été constaté comme le type de singe le plus proche de l’homme par les scientifiques. Son comportement et sa génétique démontrent sa similarité avec l’être humain.

Le bonobo singe

Le bonobo singe, appelé chimpanzé pygmée ou chimpanzé nain, est une espèce de primates de la famille des Hominidés. Endémique de la République Démocratique du Congo (RDC), le nom « bonobo » vient de la déformation du nom de la ville Bonobo qui se situe sur les rives du fleuve Congo où les premiers spécimens furent capturés dans les années 1920. Le bonobo est un omnivore car il se nourrit essentiellement de fruits murs à 57 % et de plantes. Il mange rarement d’insectes, de vers et de petits invertébrés. Il consacre 40 % de son temps à chercher sa nourriture et à la consommer. Mais dû à la déforestation et au braconnage pour sa chair, le bonobo singe est en danger de disparition actuellement.

Description du bonobo singe

Ce singe proche de l’homme possède une mensuration comme suit : le mâle mesure environ 1.9 m, avec un poids allant de 37 à 61 kg (45 kg en moyenne), tandis que la femelle a un poids allant de 27 à 38 kg (33.2 kg en moyenne) et mesure 1.11 m. Cette race de singe se distingue notamment du chimpanzé commun par ses poils qui sont généralement plus longs que ceux de ce dernier ainsi que par une face plutôt foncée. En outre, son appellation « chimpanzé nain » découle du fait qu’il est plus petit que son homologue, le chimpanzé. On pourra aussi remarquer que le bonobo singe possède des organes sexuels femelles externes, des lèvres rouges et une teinte plus noirâtre. Son espérance de vie est estimée à une quarantaine d’années en moyenne et peut atteindre dans les soixantaines en captivité.

Pourquoi le bonobo singe est-il proche de l’homme ?

Des études ont démontré que ce type de singe se rapproche de nous que les chimpanzés. D’abord, le bonobo singe est plus proche de l’homme avec lequel il partage plus de 98 % du patrimoine générique. En effet, son système musculaire se rapproche du nôtre. Les scientifiques se sont concentrés sur le tissu musculaire des bonobos car cette partie de l’anatomie fournit de précieuses informations sur le fonctionnement physique global. Ils ont ensuite constaté qu’il y avait une évolution mosaïque des deux espèces, c’est-à-dire qu’il y avait des caractéristiques communes à l’humain et aux bonobos. De plus, les bonobos adoptent des comportements humains. Ils ont notamment parfois été observés en train de laver leur nourriture avant de la manger. Enfin, quand ils font l’amour, ils le font face à face et s’embrassent parfois en utilisant leur langue comme l’être humain.