Le journal du sanctuaire

Petit Journal n.36

« Au retour de mon voyage dans la Réserve Naturelle de la Lomako, quelques visiteurs-vacanciers nous attendent à Lola : Louise Casiers de Bruxelles et Élodie Chaveroux, une étudiante. Avec elles, tout le staff de Lola attendra patiemment la naissance du bébé de Tshilomba. Après une fin de gestation inquiétante pour nous, dans la nuit du 19 août, Tshilomba a mis bas. Jean-Claude, son soigneur, l’a trouvée au petit matin dans un hamac… et le bébé dans un autre ! »Pour plus de détails sur la naissance de Moyi ya Lola, le bébé de Tshilomba, lisez le Petit Journal du Sanctuaire n.36 ci-joint.  Vous y découvrirez aussi le récit de la mission de Pierrot, Blaise et Anne-Marie à Lodja, la découverte d’Antoine et l’arrivée de Lomela à Lola ; et pourrez admirer le nouveau véhicule acquis par le Sanctuaire grâce à Act-for-Nature et Jean-Victor Pastor !

l

Petit Journal n.35

 » Les petits moments de Lola Il est près de 6 heures, le jour se lève. C’est à nouveau la saison sèche, l’hiver africain. À cette période de l’année, les bonobos dorment plus tard. Aujourd’hui, il fait frais, presque froid. De temps en temps retentit un cri d’alerte. Je reconnais la vocalise : c’est Manono, un des aînés de l’enclos 1. Il vient certainement déjà de la forêt, descendant le tunnel qui mène à l’abri de nuit. Il essaie d’entraîner les autres qui traînent un peu trop à son goût !J’aime Lola à l’aube, quand la brume couvre les étangs, que la rosée tombe goutte à goutte sur le toit de ma maison et sur les feuilles des arbres en petits bruits épars et réguliers. Haut dans le ciel, la lune est encore au rendez-vous, alors que s’estompent lentement les bruits de la nuit… C’est la saison des rhumes aussi ! « Le Petit Journal du Sanctuaire n.35, c’est le réveil des bonobos dans la fraicheur de l’hiver austral à Lola ya bonobo ; la visite d’OKA ; une virée éducative en Equateur en compagnie d’Awely ; Claudine à Basankusu ; et bien plus…

l

Petit Journal n.34

 » Tshilomba aura-t-elle un bébé? Tshilomba, très grande et jamais bien grosse, attend un bébé pour le mois d’août. Mais la voilà à son tour frappée par la grippe! Elle disparaît des journées entières en forêt, pendant lesquelles nous la cherchons en vain ! De temps en temps, elle fait une très brève apparition, nous tentons de la suivre avec des boissons chaudes et de la nourriture, mais elle échappe à nos traitements ! Je suis une fois de plus aux cent coups ! Quand je la vois finalement revenir, je suis effrayée de son état. Déjà pas bien grosse, elle ressemble maintenant à un squelette ambulant. « Ma Tshi-Tshi ! », comme je l’appelle tendrement. Elle vient se faire dorloter par ses soigneurs, Jean-Claude et Amos, qui jurent d’en faire la femelle bonobo la plus pulpeuse de la terre ! Je ris doucement de leur enthousiasme, en me disant seulement : pourvu qu’elle prenne quand même un peu de poids avant l’arrivée du bébé ! « Lisez le Petit Journal du Sanctuaire n.34 pour découvrir nos aventures de mai et juin – le retour de la grippe au Sanctuaire ; l’opération de l’hernie de Malou ; la réunion PASA à Kigali et cette du MGVP à Ruhengeri, suivie de la visite de l’orphelinat des gorilles de montages à Kinighi…

m

Petit Journal n.33

« Nous voilà réellement entrés dans la phase du pré-relâché : Pierrot vient d’établir un nouveau programme éducatif dans la zone d’habitat du bonobo pour préparer les communautés locales à une bonne compréhension de notre projet. Tandis qu’à Lola, il faut impérativement nous préparer à suivre les règles imposées par les experts de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) pour le futur relâché de certains de nos bonobos dans leur habitat naturel.Après la conférence internationale sur l’introduction et la réintroduction des Grands Singes, organisée par PASA aux Pays-Bas en avril 2006, l’ABC se veut de préparer ce relâché selon les règles strictes de l’UICN afin de donner à ce projet pilote toute la crédibilité scientifique qu’il mérite. Comme d’habitude, le mois d’avril est consacré aux contrôles annuels de santé requis par le ministère de l’environnement dans notre contrat de gardiennage. L’occasion est parfaite pour procéder en même temps aux examens recommandés par l’UICN. Les résultats de ces prélèvements permettront de franchir une des étapes scientifiques importantes dans le cadre du relâché. »Le Petit Journal du Sanctuaire n.33 décrit toutes nos aventures lors des soins vétérinaires liés à la préparation du relâcher des bonobos. Vous y découvrirez aussi l’histoire de vers des bébés et le sevrage forcé de Mbano ya lola; et la naissance difficile du bébé de Kalina : Malaïka ya lola.

iu

Petit Journal n.32

« L’arrivée de SAKE : Le 4 mars, Monsieur Onusumba, ancien Ministre de la Défense Nationale, m’appelle de Lodja, ville de la province du Kasaï. Il a trouvé un petit bonobo aux mains des braconniers. Connaissant notre existence, il l’a fait confisquer par les agents du Ministère de l’Environnement et nous annonce qu’il nous le convoiera en avion jusqu’à Kinshasa où il doit se rendre tout prochainement. Nous réunissons les documents nécessaires à son accueil à l’aéroport auprès des ministères concernés et le 6 mars, une toute petite femelle bien sympathique saute dans les bras de sa nouvelle maman de substitution : Henriette.Elle est étonnante, sans peur et très câline. Je fais remarquer à Henriette que nous n’avons jamais eu un petit bonobo aussi « bien dans sa peau » ! Henriette est de mon avis, elle a dû, depuis la mort de sa maman, trouver des humains qui lui ont donné beaucoup d’amour ! »Le Petit Journal du Sanctuaire n.32, c’est aussi: la grippe de retour à Lola; l’installation des container d’EUFOR; les créations artistiques de Maya van Bellinden; le nouveau ministre de l’environnement; et bien plus.

m

Petit Journal n.31

« Vu l’importance du travail dans l’infirmerie, nous avions décidé de recruter un docteur vétérinaire pour assister Crispin et Anne-Marie. Nous avions également décidé de trouver une femme, ce qui est rare chez nous dans la profession. Pierrot l’a finalement dénichée (et c’est le terme exact!) dans la faculté vétérinaire de Butembo dans l’est de la RDC. C’est ainsi que nous ferons venir Clémence à Kinshasa, à près de 2.000 kms de chez elle. »Le Petit Journal du Sanctuaire n.31, c’est aussi le transfert d’Ilebo et Kindu chez les grands ; le « désespoir » de Bolobo ; la visite de Satoshi et Tashiro ; la fermeture (temporaire) de l’enclos 3 ; et Claudine à Paris…

l

Petit Journal n.30 

« Tout doucement la petite Waola sort de sa béatitude. L’horrible cicatrice de l’amputation de sa main à la machette se referme tout doucement. Anne-Marie, notre infirmière, a su trouver la bonne attitude pour lui redonner en très peu de temps, et malgré le stress lié à des soins intensifs, la confiance perdue envers les humains qui ne l’ont pas ménagée! (C’est le moins qu’on puisse dire!)Hélas, après un parcours de réhabilitation exemplaire, un matin nous la trouvons inconsciente dans son nid de nuit. Anne-Marie me fait remarquer les fourmis, nombreuses autour de l’urine sous sa cage. Coma diabétique! Le fragile équilibre de son métabolisme, probablement trop perturbé par l’importante hémorragie, aura dérapé ce matin là, l’entraînant inexorablement vers la mort, malgré nos soins ! »Le Petit Journal du Sanctuaire n.30, c’est aussi la visite de P’tit Luc et celle de Nancy Abraham ; Bisengo jouant les Casanova dans l’enclos 2 ; l’arrivée de Boyoma…

m

Les différents journaux du sanctuaire
Kipolo : succès d’une intervention chirurgicale