Quels sont les secrets de l’ADN du bonobo ?

Des ADN très proches

Le Pan Paniscus, appelé communément bonobo ou chimpanzé nain, se distingue du chimpanzé par sa taille plus courte et large ainsi que ses lèvres rouges. Le séquençage de son génome a révélé que le chimpanzé et le bonobo sont deux espèces très proches, possédant 98,7 % de similitude avec l’ADN de l’homme.

Origine autour du Congo

On trouve le bonobo exclusivement en République Démocratique du Congo (RDC), dans la province du Bandundu. Son territoire est délimité au Nord et à l’Ouest par le fleuve Congo, au Sud par la rivière Sankuru et à l’Est par la rivière Lualaba. Incapable de nager et de traverser, il vit séparé des autres espèces de grands singes, notamment les chimpanzés et les gorilles, et n’a pas eu à concourir avec ces derniers. L’horloge moléculaire a permis de confirmer l’hypothèse selon laquelle les 0,4 % de différence entre l’ADN du bonobo et du chimpanzé sont issus de la formation du fleuve Congo qui les a divisés en deux territoires il y a environ au moins 2 millions d’années.

Chimpanzés et bonobos : deux espèces qui se ressemblent

Bien que ces deux primates présentent de nombreuses similitudes, elles se différencient par leur morphologie et leur comportement. D’une part, le chimpanzé est solitaire et a un caractère agressif pour défendre sa place de mâle dominant. Etant le chef, il créé les alliances pour attaquer ses ennemis. D’autre part, le bonobo est placide. Chez lui, la femelle domine et leur alliance est très puissante. Les conflits se résolvent par les rapports sexuels entre mâle et femelle ou avec le même sexe. Tous ces comportements du chimpanzé comme du bonobo ressemblent beaucoup à celui de l’homme. C’est pourquoi, une étude sur les séquences d’ADN du bonobo et l’ADN du chimpanzé a été appliquée pour savoir laquelle des deux espèces est la plus proche de l’homme.

Résultats du séquençage des ADN des grands singes

Depuis 2015, il a été génétiquement prouvé que le chimpanzé était le primate le plus proche de l’homme. En effet, l’ADN du chimpanzé n’est différent de celui de l’homme qu’à 1,3%. Par ailleurs, un récent séquençage de l’ADN du bonobo prélevé sur la femelle Ulindi à Leipzig (Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology) a révélé la grande surprise : son ADN est proche à 98,7% de celui de l’homme, comme le chimpanzé. Tous deux sont donc sur un seuil d’égalité. Les scientifiques demeurent intrigués face à une aussi énorme proximité génétique entre les espèces, alors que les caractéristiques de chacun sont différentes. Avec ces résultats, les scientifiques espèrent pouvoir dresser un portrait-robot déterminant notre présumé ancêtre.

Quelle est la différence entre le chimpanzé et le bonobo ?

Le bonobo et le chimpanzé, deux êtres distincts

Bien que le bonobo et le chimpanzé fassent partie de la famille des hominidés, ces deux espèces ont tout de même leurs spécificités. C’est grâce à ces dissemblances qu’il est facile de les reconnaitre. Les différences entre ces singes sont bien mises en exergue par les scientifiques, que ce soit sur le plan physique que comportemental.

Distinction physique entre le bonobo et le chimpanzé

Si on regarde l’aspect physique, le bonobo et le chimpanzé sont différents. D’abord, le bonobo est plus élancé et plus svelte que le chimpanzé et il est de petite taille. En moyenne, un bonobo mesure entre 70 et 10 cm, alors que le chimpanzé, lui, peut atteindre jusqu’à 1.20 m. En ce qui concerne le poids, le chimpanzé est plus lourd, pesant entre 40 kg et 50 kg, tandis que le bonobo a un poids compris entre 37 et 41 kg. Toujours concernant le physique, les distinctions entre les deux singes sont remarquables au niveau de la tête. Le chimpanzé possède une tête plus grosse, avec de larges épaules et un cou épais. Ses oreilles sont plus grandes et sa peau est rosée, tachetée ou noire. Alors que le bonobo a un crâne plus petit et plus arrondi, un visage plus plat avec un front moins large. Il possède des oreilles menues et de larges narines. Ses lèvres sont rougeâtres et sa peau est tout à fait noire.

Différenciation entre les deux espèces sur le plan comportemental

Sur le plan comportemental, le bonobo et le chimpanzé adoptent des comportements différents. Bien que les deux espèces vivent en groupe de quelques dizaines d’individus, ils ont des vies sociales différentes. Chez le chimpanzé, c’est le mâle qui domine, il fait la loi et le statut social prédomine, menant à une ambiance explosive où les agressions peuvent être violentes. Chez le bonobo, par contre, c’est la femelle qui prend les règnes. Elle gère le groupe, laissant plus de flexibilité dans les rangs sociaux et où le partage de la nourriture est plus équitable. De plus, le bonobo possède une sexualité plus active. Des recherches ont démontré que la différence sur le plan comportemental réside dans le fait que les deux espèces se diffèrent l’un de l’autre à cause du type d’hormone secrétée. Chez le bonobo mâle, c’est le cortisol qui augmente, alors que chez le chimpanzé, c’est la testostérone. Cela prouve que le bonobo est plus pacifique par rapport au chimpanzé car le cortisol est une hormone associée à la gestion de stress de manière soumise, tandis que la testostérone est souvent associée à une situation de conflit et de bagarre.

Autres distinctions entre le bonobo et le chimpanzé

D’après les scientifiques, les deux espèces de grand singe n’ont pas la même façon d’examiner autrui. Au niveau de l’émotion, d’une part, les deux espèces sont différentes, en ce sens même que lorsqu’on leur présente l’image d’un autre singe, le bonobo cherche le contact oculaire et le maintient durablement, tandis que le regard du chimpanzé se focalise sur la bouche et les parties génitales. D’autre part, d’un point de vue cognitif, le bonobo est plus performant pour la coordination sociale, pour suivre le regard d’un autre et coopérer pour la nourriture. Alors que le chimpanzé excelle surtout dans les tâches de recherche de nourriture. En outre, quelle que soit la situation, le bonobo possède un répertoire comportemental beaucoup plus étendu et se montre plus ouvert envers les étrangers. Le chimpanzé, par contre, s’engage le plus souvent dans des démonstrations agressives. Les chercheurs disaient même que le bonobo se comportait davantage comme les êtres humains que le chimpanzé.

Quels sont les points communs du bonobo et du chimpanzé ?

Le bonobo et le chimpanzé, des espèces identiques

Etant deux espèces semblables, le chimpanzé et le bonobo, cousin du chimpanzé, sont considérés comme les animaux qui ressemblent le plus à l’être humain. Ils possèdent tous les deux une physionomie proche de celle de l’homme. Mais bien d’autres points communs leur sont également attribués, que ce soit au niveau physique que comportemental.

Le chimpanzé

Le chimpanzé est un singe apparenté à l’humain, membre de la famille des hominidés et de l’ordre des primates. Cette catégorie comprend deux espèces ayant 98.8 % de patrimoine génétique commun : le chimpanzé commun et le bonobo. Ce sont des animaux qui se rapprochent le plus à l’être humain, génétiquement et physiquement. Le terme chimpanzé découle d’une langue congolaise, le kikongo, et signifie faux-homme. La répartition géographique du chimpanzé commun s’étend de la Sierra Leone et de la Guinée aux lacs Tanganyika et Victoria, tandis que le bonobo, cousin du chimpanzé, vit dans la République Démocratique de Congo (RDC). Comme le bonobo, le chimpanzé est menacé d’extinction, à cause des activités humaines : chasse, guerre et destruction de son habitat.

Les points communs du bonobo et du chimpanzé

D’abord, comme cité précédemment, les deux espèces sont de la même famille, des hominidés, appelés aussi « les grands singes ». Puis, le bonobo et le chimpanzé commun présentent des traits affectifs, physiques, mentaux, de même que des comportements relationnels et sociaux particulièrement remarquables pour l’être humain dans leur similitude. Au niveau physique, le chimpanzé et le bonobo, cousin du chimpanzé, sont habituellement bruns ou noirs. Les mâles et les femelles des deux espèces sont différents en apparence et en taille. Ils font partie des grands singes les plus sociaux, avec des liens sociaux entre les individus dans de larges groupes. Enfin, ils peuvent vivre jusqu’à 30 ans, voire même plus, dans la nature ou en captivité.

Autres similarités entre les deux espèces

Le chimpanzé et le bonobo, son cousin, n’ont pas de queue, peuvent être bipèdes et ont des capacités intellectuelles élevées. Ils démontrent des capacités ainsi que des notions propres à l’homme, notamment la fabrication et l’utilisation d’outils, l’apprentissage et la culture. En outre, comme le chimpanzé, le bonobo vit en groupe de 50 à 100 individus et les femelles donnent naissance à un petit tous les 5 ou 6 ans. Ainsi, on peut en déduire que le bonobo et le chimpanzé sont des cousins germains grâce à leurs similarités. De plus, leurs gènes ne diffèrent que de 0.3 %. Ils sont donc très proches génétiquement.

Pourquoi les bonobos sont-ils les singes plus proches de l’homme ?

Le bonobo, un singe spécifique

Le bonobo singe, une espèce qui se répartie plus particulièrement dans la zone forestière limitée au Nord par le fleuve Congo et par les rivières Kasai et Sankuru, a été constaté comme le type de singe le plus proche de l’homme par les scientifiques. Son comportement et sa génétique démontrent sa similarité avec l’être humain.

Le bonobo singe

Le bonobo singe, appelé chimpanzé pygmée ou chimpanzé nain, est une espèce de primates de la famille des Hominidés. Endémique de la République Démocratique du Congo (RDC), le nom « bonobo » vient de la déformation du nom de la ville Bonobo qui se situe sur les rives du fleuve Congo où les premiers spécimens furent capturés dans les années 1920. Le bonobo est un omnivore car il se nourrit essentiellement de fruits murs à 57 % et de plantes. Il mange rarement d’insectes, de vers et de petits invertébrés. Il consacre 40 % de son temps à chercher sa nourriture et à la consommer. Mais dû à la déforestation et au braconnage pour sa chair, le bonobo singe est en danger de disparition actuellement.

Description du bonobo singe

Ce singe proche de l’homme possède une mensuration comme suit : le mâle mesure environ 1.9 m, avec un poids allant de 37 à 61 kg (45 kg en moyenne), tandis que la femelle a un poids allant de 27 à 38 kg (33.2 kg en moyenne) et mesure 1.11 m. Cette race de singe se distingue notamment du chimpanzé commun par ses poils qui sont généralement plus longs que ceux de ce dernier ainsi que par une face plutôt foncée. En outre, son appellation « chimpanzé nain » découle du fait qu’il est plus petit que son homologue, le chimpanzé. On pourra aussi remarquer que le bonobo singe possède des organes sexuels femelles externes, des lèvres rouges et une teinte plus noirâtre. Son espérance de vie est estimée à une quarantaine d’années en moyenne et peut atteindre dans les soixantaines en captivité.

Pourquoi le bonobo singe est-il proche de l’homme ?

Des études ont démontré que ce type de singe se rapproche de nous que les chimpanzés. D’abord, le bonobo singe est plus proche de l’homme avec lequel il partage plus de 98 % du patrimoine générique. En effet, son système musculaire se rapproche du nôtre. Les scientifiques se sont concentrés sur le tissu musculaire des bonobos car cette partie de l’anatomie fournit de précieuses informations sur le fonctionnement physique global. Ils ont ensuite constaté qu’il y avait une évolution mosaïque des deux espèces, c’est-à-dire qu’il y avait des caractéristiques communes à l’humain et aux bonobos. De plus, les bonobos adoptent des comportements humains. Ils ont notamment parfois été observés en train de laver leur nourriture avant de la manger. Enfin, quand ils font l’amour, ils le font face à face et s’embrassent parfois en utilisant leur langue comme l’être humain.